Santiago

Mercredi 6 septembre

Rdv à 1h avec les suisses pour éviter le rush hour du matin. Après un métro et un bus, nous arrivons dans un parc à la périphérie de la ville. Il est incroyable de voir les montagnes enneigées depuis le centre, mais il l’est encore plus de pouvoir rejoindre de grands espaces verts en si peu de temps. La balade est un sentier à flanc de collines, d’où on peut voir la ville recouverte de son nuage de pollution. Ça ne donne pas très envie de redescendre… pique-nique dans une clairière, et puis on retourne à la vie réelle. Nous visitons le Barrio Italia, un petit quartier sympa plein de bars. Nous méritons bien un goûter 😉

Même si la balade était simple et courte, nous arrivons à la maison bien fatigués. Après avoir cuisiné un peu de pâtes et légumes, tout le monde au lit!

Jeudi 7 septembre

L’idée était d’aller visiter le musée de la monnaie, où l’entrée est gratuite jusqu’à 11h. Nous avons rendez-vous avec les Suisses à 12h pour aller voir le marché. Finalement, nous n’arrivons pas à nous lever assez tôt…on gardera le musée pour demain. Nous mettons à jour le blog et allons nous balader en attendant midi. Le tour du marché est une expérience à faire absolument. Dans n’importe qu’elle ville de l’Amérique du Sud vous en trouvez, allez-y! Tous ceux que nous avons visités sont un concentré de stands de fruits et légumes frais et trop bons, avec des vendeurs qui crient, qui plus qui moins, et qui font les prix en fonction du client. Si vous êtes étranger, acheter où les prix sont affichés, vous aurez moins de risques de vous faire arnaquer. C’est une ambiance fascinante. Nous sortirons avec 6 bananes, 5 avocats, 3 fruits de la passion, 1 figue de barbarie et un demi-kilogramme de quinoa. On essaye d’en ramener un peu à la maison. Les Chiliens sont assez stricts sur les fruits et légumes à la frontière. Nous mettrons tout dans nos sacs à dos en soute… en espérant de ne pas arriver avec une guacamole! Bon, les Chiliens nous excuseront, mais leurs bananes n’ont rien à voir avec celles qu’on trouve au Pérou, à peine cueillies encore en régime.

Nous passons par le Mercado Central, plein de poissons frais. Les prix des restos ne sont pas exagérés, mais pour aujourd’hui on a assez dépensé. Nous achetons une empanada et continuons vers d’autres petits parcs pour profiter du dernier après-midi et du printemps qui commence.
Pour le dîner, une dernière bouteille de vin chilien ne peut pas manquer, pour fêter la fin dernière ces vacances.

Vendredi 8 septembre

Un temps couvert et frais nous attend. Nous sortons vers 9h pour aller au musée. Sur notre route c’est la journée du marché. À cette heure-ci, ils sont encore en train de monter. Décidément même dans les métropoles l’horaire sud-américain est respecté: tranquillement le matin, pas trop vite l’après-midi. Nous arrivons à temps pour visiter le musée gratuitement: exposition de Warhol et du photographe Poirot. Dernière petite balade et petit café avant de rentrer faire les sacs, pour la dernière fois…